Connexion

Blogue

Faites une Différence : Partagez 2018 : questions-réponses avec le Centre for Learning Alternatives

Faites une différence : partagez est une initiative de mobilisation en santé mentale qui cerne les pratiques prometteuses adoptées dans différentes régions du pays dans le but de partager davantage et d’inspirer d’autres à mettre en œuvre des programmes au sein de leur classe et/ou leur collectivité. Dans le cadre du programme Enseignez la résilience d’EPS Canada, Faites une différence : partagez vise à reconnaître et partager des pratiques innovatrices, prometteuses et uniques en leur genre que les écoles ont adoptées en matière de la santé mentale et qui ont un effet positif sur les élèves, le personnel enseignant ou les deux.

EPS Canada partagera les histoires de réussite des cinq initiatives scolaires et d’autres dans le blogue d’EPS Canada.


 

Pratique prometteuse — Programme Ventures

 

EPS Canada : Qu’est-ce qui inspiré l’initiative de promotion de la santé mentale?

Nous sommes une école axée sur le traumatisme et tout ce que nous faisons s’inscrit dans cette perspective. Notre population réunit des jeunes « vulnérables » dont 65 % environ font partie des Premières Nations. Beaucoup vivent dans des contextes d’extrême pauvreté. Pour pouvoir fréquenter notre école, les élèves doivent avoir épuisé tous les soutiens scolaires ordinaires, être à risque de décrocher et avoir besoin d’une grande quantité d’aide, y compris des initiatives ciblées en santé mentale. Plus de la moitié de nos élèves ont reçu un diagnostic officiel de trouble mental et beaucoup d’autres n’ont pas été diagnostiqués.

Ces problèmes de santé mentale ont des effets sur le taux d’assiduité des élèves, sur leur réussite scolaire et sur leur bien-être général. Nous croyons que la combinaison d’un environnement naturel, d’activité physique et de don de soi dans le contexte d’un programme thérapeutique bien appuyé améliore la santé générale, le taux d’assiduité et la confiance en soi. Il a été démontré que le fait d’être branché sur sa collectivité (l’école et la collectivité élargie) contribue à améliorer la santé mentale, à réduire l’isolement et à diminuer la dépression. Nous sommes d’avis que la mise au point de Ventures nous permet de relever tous ces défis.

EPS Canada : Quelles activités ont été organisées dans le cadre de cette initiative?

L’initiative prend la forme d’un programme d’études de 10 mois qui combine l’éducation physique, l’éducation dans la nature et le leadership. Le programme est administré par un conseiller clinique autorisé (qui est aussi un enseignant accrédité et un expert en éducation physique) et un proposé aux services à l’enfance qui se spécialise en santé mentale.

BC%20school%20(Sue%20MacDonald).jpg

Chaque classe commence et prend fin avec un cercle de discussion. On encourage les élèves à se coter selon un barème de 1 à 10 et à partager tout qu’ils jugent approprié. Ceci les aide à faire des liens entre l’activité physique, le plein air et un contexte de santé mentale habilitant, tout en créant un groupe cohésif et sécuritaire. On enseigne aussi aux élèves des compétences en écoute empathique et on les fait participer à des exercices gradués de renforcement de la confiance à l’appui de ce processus. Tout au long de l’année, les élèves sont exposés à diverses pistes, installations récréatives dans la nature et installations civiques communautaires puisque cette approche les aidera à se brancher davantage sur leur communauté.

Comme groupe, les élèves de Ventures participent à des activités de bénévolat communautaire, ce qui contribue à renforcer leurs liens avec le milieu tout en leur donnant un sentiment d’appartenance. À l’avenir, ceci pourrait bien devenir une précieuse expérience susceptible d’aider les élèves à obtenir des bourses d’études et à trouver un emploi.

EPS Canada : Qu’avez-vous appris de ces initiatives?

Nous avons appris que les élèves sont capables de relever des défis quand on leur en donne la chance. Nous avons découvert toute la puissance d’un groupe qui vient en aide à un jeune en difficulté.

L’été dernier, une des élèves de Ventures était très déprimée et songeait à consommer une bouteille de pilules. Elle a fait parvenir un message à ses compagnons de classe Ventures et, en l’espace de quelques minutes, 6 d’entre eux se rendaient chez elle (et passaient la nuit). Quel plaisir de voir qu’elle était bien branchée sur un groupe de jeunes qui savaient comment l’aider.

EPS Canada : Quel a été l’impact global de vos initiatives?

Le taux d’assiduité des élèves au niveau du programme est de 87 % tandis que le taux d’assiduité à l’école est de 62 % environ et les élèves du programme Ventures terminent plus de cours au fil de l’année scolaire. Même si nous n’enregistrons pas officiellement le barème des élèves au début de la classe, il n’a JAMAIS été plus bas à la fin de la classe. La moyenne de la classe au début du cours est 5 et la moyenne à la fin du cours est 9, ce qui démontre une forte augmentation.

EPS Canada : Dans quelle mesure vos initiatives ou pratiques prometteuses sont-elles viables?

Nous profitons du plein appui de la direction et nous avons conclu plusieurs partenariats communautaires qui profitent à toutes les parties. (À titre d’exemple, à l’automne, nous enlevons les broussailles à un centre de ski de randonnée et nous profitons ensuite d’un taux réduit pour skier.) Dans le cadre du programme Ventures, les élèves acquièrent des habiletés qui peuvent aider à appuyer leurs pairs dans notre école. Nous entretenons également des liens étroits avec l’école élémentaire voisine et aimerions renforcer davantage les liens en agissant comme modèles de rôle et mentors au cours des prochains mois grâce à de nouvelles initiatives comme le programme de mentorat par les pairs et l’heure du thé à notre école.

EPS Canada : Comment utiliseriez-vous les fonds versés par Faites une différence : partagez?

Nous décernerons des prix dans le cadre de nos activités thématiques mensuelles. Les fonds aideront aussi à payer pour la formation sur les premiers soins en santé mentale. Nous avons l’intention de nous rendre à Prince Albert pour réseauter avec d’autres écoles. Les fonds nous aideront à financer le souper de célébration de fin d’année, les prix aux bénévoles pairs et autres activités connexes. Les fonds aideront à financer divers types de formation, comme la formation des pairs mentors, la formation sur les premiers soins dans la nature et sur le renforcement de l’esprit d’équipe, la formation des jeunes en premiers soins psychologiques et la formation sur les principes du développement de l’enfant High 5. Les fonds nous permettront également d’organiser la journée et le forum de sensibilisation à la santé mentale ainsi que des ateliers à ce sujet.