Connexion

Blogue

Faites une Différence : Partagez 2018 : questions-réponses avec l'École intermédiaire Don Mills

Faites une différence : partagez est une initiative de mobilisation en santé mentale qui cerne les pratiques prometteuses adoptées dans différentes régions du pays dans le but de partager davantage et d’inspirer d’autres à mettre en œuvre des programmes au sein de leur classe et/ou leur collectivité. Dans le cadre du programme Enseignez la résilience d’EPS Canada, Faites une différence : partagez vise à reconnaître et partager des pratiques innovatrices, prometteuses et uniques en leur genre que les écoles ont adoptées en matière de la santé mentale et qui ont un effet positif sur les élèves, le personnel enseignant ou les deux.

EPS Canada partagera les histoires de réussite des cinq initiatives scolaires et d’autres dans le blogue d’EPS Canada.


 

Pratique prometteuse — POD C.A.R.E. — Caractère et confiance, Attitudes, Relations et Empathie

 

L’école intermédiaire Don Mills est située dans le quartier Don Mills de Toronto. L’école, qui accueille 409 élèves de la 6e année à la 8e année, réunit une population diversifiée d’élèves issus de diverses cultures et parlant une variété de langues; 26 % des élèves ont un PEI (105 PEI).
 

EPS Canada : Qu’est-ce qui inspiré l’initiative de promotion de la santé mentale?

Chez EIDM, le programme POD CARE est une initiative de santé mentale et bien-être qui s’est créée en vue de tisser des liens avec les élèves et d’encourager des discussions constructives dans l’espoir de cultiver des relations de confiance. L’initiative POD CARE favorise un environnement où les élèves savent qu’il y a des recours lorsqu’ils ressentent le besoin de discuter d’un problème. 

EPS Canada : Quelles activités ont été organisées dans le cadre de cette initiative?

La première semaine de chaque mois, tous les enseignants passent deux périodes avec leur classe d’attache pour discuter de questions portant sur la santé mentale et le bien-être. La discussion s’amorce par un cercle communautaire où tous les participants et participantes sont invités à s’exprimer sur le thème du mois, encadrés par des questions directrices formulées par l’enseignant. Ensuite, les élèves passent à des activités de réflexion qui traitent du même thème. Il peut s’agir d’une réflexion écrite, de jeux de rôles ou de séances de remue-méninges de causes et solutions en ce qui a trait aux enjeux de santé mentale et de bien-être propres à la classe, à l’école ou à la société. Tout le personnel scolaire participe au programme POD CARE.

school%20celebration%20don%20mills.jpg

Le dernier mercredi de chaque mois, on organise une réunion spéciale du personnel enseignant portant spécifiquement sur POD CARE, où on dévoile le thème du prochain mois d’activités POD CARE. Nous discutons également des questions à poser au cercle communautaire et des activités à engager avec les élèves. Ces discussions se poursuivent au cours du mois et les enseignants explorent divers moyens pour incorporer les thèmes dans les autres matières scolaires, comme des discussions dans le cadre des cours de langues ou des jeux de rôle dans le cadre des cours de théâtre.

Les parents sont tenus au courant des thèmes de discussion POD CARE par la voie d’une infolettre mensuelle de l’école. Les familles sont d’ailleurs encouragées à poursuivre ces conversations à la maison, avec leurs enfants, pour renforcer les activités faites à l’école. À la fin du mois, les élèves se retrouvent dans une assemblée dirigée par les élèves eux-mêmes, pour célébrer ce qu’ils ont appris au cours du mois.

EPS Canada : Qu’avez-vous appris de ces initiatives?

Les élèves ont besoin de parler ouvertement et honnêtement de questions de santé mentale et de bien-être avec leurs enseignants et camarades et ils cherchent à ce faire. Les élèves doivent se doter de mécanismes d’adaptation et apprendre à composer avec le stress, l’anxiété, l’intimidation et autres enjeux de santé mentale.

Pour créer un environnement où tous les élèves se sentent à l’aise de partager et de demander de l’aide de la part du personnel scolaire, il importe d’encourager des relations positives entre le personnel et les élèves.

EPS Canada : Quel a été l’impact global de vos initiatives?

Nous avons constaté une amélioration des interactions entre les élèves et le personnel enseignant. Lors du plus récent sondage mené à l’école, on a constaté que 71 % de nos élèves disaient se sentir bien accueillis à notre école et plus encore avaient l’impression qu’il y avait des gens à l’école prêts à les écouter, au besoin. Les résultats du sondage ont révélé une nette amélioration par rapport à ceux du sondage menée à la fin de l’année dernière.

Les élèves ont des commentaires positifs sur les sujets abordés dans le cadre des cercles de discussion et ont hâte aux séances Pod CARE avec leurs classes.

Pour leur part, les membres du personnel se disent plus à l’aise d’aborder des sujets difficiles avec les élèves.

EPS Canada : Dans quelle mesure vos initiatives ou pratiques prometteuses sont-elles viables?

Cette initiative est viable parce qu’elle est fondée sur des relations positives et sur la tenue de discussions franches et ouvertes. Notre plan d’action et horaire Pod CARE, nos thématiques et nos activités pourraient facilement être partagées et adaptées par d’autres écoles en échangeant des documents et des dossiers.

EPS Canada : Pouvez-vous faire ressortir la dimension inclusive de vos initiatives?

Tous les élèves et tout le personnel enseignant de l’école prennent part à Pod CARE en même temps tous les mois. Les contributions des élèves et des enseignants constituent un aspect intégral du processus de planification. Au moment de formuler nos questions de discussion pour les cercles de discussion, nous tenons compte des voix et des opinions variées des élèves. Les activités sont conçues pour être ouvertes et prévoient divers points d’entrée de manière à mieux répondre aux besoins et aux styles d’apprentissage particuliers de tous les élèves.