Connexion

Blogue

La valeur de l’EPQQ : le point de vue d’un consultant de conseil scolaire

L’éducation physique quotidienne de qualité (EPQQ) offre aux élèves la possibilité de développer les connaissances, les habiletés et les habitudes nécessaires pour mener une vie physiquement active et ce, dès l’enfance et pour toute la vie. Un programme EPQQ consiste en des contenus équilibrés, planifiés et significatifs, enseignés en séquence par des enseignantes et enseignants enthousiastes et compétents.

QDPE%20Grant%20photo.pngGrant McManes est coordonnateur de mode de vie sain dans la division scolaire Louis Riel (DSLR). Son travail au sein de la division comprend la mise en œuvre de programmes d’éducation physique et d’éducation à la santé, et la promotion des écoles en santé. C’est un grand honneur de souligner son travail dans le présent billet de blogue, où nous allons nous pencher sur les avantages d’un programme d’éducation physique de qualité ainsi que la valeur que représente la sélection d’une école au programme des Prix pour l’EPQQ d’EPS Canada.

Q: Pourquoi est-il important que chaque école offre une éducation physique de qualité?

A: L’éducation physique de qualité est un droit fondamental des enfants et des jeunes scolarisables. Dans le Manitoba, l’éducation physique/l’éducation à la santé est classée comme matière principale. L’éducation physique de qualité est également une des priorités définies par l’UNESCO.

Q: Quels sont les éléments clés d’un programme d’éducation physique de qualité? (Et quel est l’ordre de priorité que vous accorderiez à ces éléments, en donnant les motifs de vos choix?)

A: En tout premier lieu, je crois qu’un programme d’éducation physique de qualité requiert un(e) enseignant(e) d’éducation physique qui est passionné(e) et engagé(e), avec une formation adéquate. En d’autres mots, quelqu’un qui sait prendre en charge la planification, l’organisation et la mise en œuvre d’un programme équilibré. 

Il faut absolument qu’un programme d’éducation physique de qualité (EPQ) soit équilibré. En d’autres mots, les acquis d’apprentissage doivent s’organiser sous les 5 catégories d’activité physique : sports/jeux individuels/en binôme; sports/jeux d’équipe; activités alternatives; activités rythmiques/de gymnastique; et activités de conditionnement physique. Ce sont les cinq catégories d’activité physique identifiées dans le cadre d’apprentissage d’EP/ES du Manitoba. À l’intérieur de ces 5 catégories d’activités physiques, on pourrait organiser les activités en appliquant une approche d’enseignement de jeux pour la compréhension (TGFU).

Je crois également que les activités intramuros et les jeux interscolaires sont des éléments importants d’un programme EPQ. Précisons : je ne dis pas forcément qu’il appartienne aux éducateurs physiques d’organiser ou encadrer toutes les activités intramuros ou interscolaires : en revanche, ils devraient offrir un encadrement aux autres adultes qui veulent s’y impliquer, et offrir un mentorat et des possibilités pour les élèves de participer à la planification, l’organisation et la gestion des activités intramuros, selon un modèle « pour les élèves, par les élèves ».

Q: Quels sont les avantages que les élèves tirent d’un programme d’éducation physique quotidienne de qualité?

A: Les élèves dans un programme d’EPQ maîtrisent tous les éléments nécessaires pour mener un train de vie physiquement actif. L’EPQ peut en ce sens être considérée comme une des pierres angulaires du développement du savoir-faire physique global de l’élève. Dans un programme d’EP équilibré, holistique et de bonne qualité, les élèves acquièrent la confiance pour améliorer la qualité et la quantité d’activité physique dans leur vie. 

En plus, les élèves bénéficient d’un environnement social dynamique où ils sont amenés à apprendre, apprécier, communiquer, négocier et même résoudre des problèmes de temps à autre avec leurs camarades de classe. En d’autres mots, ils peaufinent des habitudes essentielles qu’ils vont utiliser au quotidien, tout au long de la vie.

Q: En 2019, vous avez mobilisé toutes les (39) écoles de la Division scolaire Louis Riel à se faire reconnaître pour l’excellence dans leur programme scolaire d’éducation physique. Comment avez-vous fait pour obtenir la désignation d’école EPQQ pour toutes les écoles dans votre district?

A: Ça fait presque vingt ans que j’exerce le rôle de coordonnateur de mode de vie sain dans cette division. Je commence par expliquer aux plus de 80 spécialistes d’éducation physique dans nos 39 écoles que le fait de soumettre une candidature aux Prix pour l’EPQQ – et d’en recevoir un – est une récompense bien méritée de leurs efforts dans la prestation d’un programme EPQ.

Je leur explique également que ce prix est également une façon de reconnaître et célébrer avec les autres adultes dans l’école qui aident à soutenir un programme EPQ – que ce soit par la voie de l’instruction, les intramuros ou les activités interscolaires.

Enfin, je souligne le fait que c’est également un outil de revendication. Certes, dans le Manitoba nous embauchons présentement des spécialistes d’EP dans notre division, et l’EP/l’ES sont des matières principales de la maternelle en 12ème année, avec des attributions de temps prévus et obligatoires, cependant pour maintenir les acquis, il faut continuer à mettre en avant l’excellent travail qui se fait sur le terrain, et les nombreux bénéfices qui en découlent pour nos élèves.