Connexion

Blogue

Quand Arrive l’été

Les salles de classe et de personnel grouilleront bientôt d’activité à l’amorce d’une nouvelle année. Même si nous n’allons probablement pas chanter « Ce n’est qu’un au revoir » et prendre la décision de faire plus d’exercice, nous serons en pleins préparatifs et prendrons des résolutions pour mieux enseigner, apprendre et gérer toutes les demandes associées au mois de septembre.

Les étés accordent aux enseignantes et enseignants une pause très méritée des exigences physiques, psychologiques et organisationnelles de leur travail… et à mesure que les jours se transforment en semaines et que le mois de juillet arrive, la nouvelle année scolaire semble être juste au tournant.

Comment vous préparez-vous à entamer la prochaine année? Comment gérerez-vous les nombreuses exigences de la classe, de l’école et des familles et tous leurs besoins?

Enseignez la résilience est un endroit où trouver des ressources, des conseils utiles et des outils pour améliorer votre bien-être personnel afin que vous vous sentiez résilients, énergiques et en pleine forme pour commencer – et terminer la nouvelle année scolaire.

Voici certains de nos meilleurs conseils pour vous sentir bien tout au long de la nouvelle année scolaire ainsi que des liens vers des ressources utiles en ce sens :

  1. Faites partie de quelque chose de bon. Passez du temps avec des collègues qui sont positifs et qui vous donnent de la force et des bonnes idées. Planifiez des rencontres régulières pour partager des idées, des ressources et de l’aide. Même si la technologie constitue un excellent outil, les contacts en personne engendrent des bienfaits uniques. Et quand vous vous réunissez, ne passez pas trop de temps à discuter de vos difficultés et mettez plutôt l’accent sur ce qui fonctionne bien. Au lieu de vous concentrer sur la chandelle éteinte, concentrez-vous sur la chandelle allumée et rappelez-vous que, dans bien des cas, les enseignants et enseignantes qui se sentent surchargés et inquiets sont ceux et celles qui ont le plus à cœur le bien-être de leurs élèves. 
  2. Portez attention. Portez attention à vos propres pensées, sentiments et sensations entourant des événements stressants et relaxants et ceux des autres. Quand vous avez besoin de soutien, faites tout pour en trouver. Quand vos élèves ont besoin d’aide, aidez-les à en trouver, mais rappelez-vous que vous n’êtes pas tout seul. 
  3. Restez présent. Quand vous vous sentez anxieux ou stressé, n’oubliez pas de respirer à fond et de concentrer votre attention sur ce que vous vivez. Acceptez la situation et ayez confiance en votre aptitude à y faire face. Rappelez-vous que quand quelque chose de bon survient, vous devez en profiter, l’apprécier et le célébrer! 
  4. Essayez de ne pas passer de jugements. Commencez en tenant pour acquis, chaque jour, que tout le monde fait son possible – l’enfant qui refuse de faire ce qu’on lui demande, le collègue qui ne donne pas suite à sa promesse d’aide, le conjoint qui oublie votre anniversaire. Tentez d’apprécier l’expérience de l’autre, qu’il s’agisse de mauvais traitements, d’épuisement ou de problèmes de santé: Que pourriez-vous faire pour modifier les conditions de la difficulté? Pourriez-vous fournir un préavis à l’enfant pour l’avertir de l’activité à venir, donnez un rappel amical à votre collègue ou indiquer la date de votre anniversaire sur le calendrier de cuisine ou dans l’agenda de votre conjoint? Accordez-vous la même appréciation et faites preuve d’empathie et d’acceptation envers vous-même. Nous faisons tous de notre mieux chaque jour avec ce que nous avons. 

 
Mythes des enseignants
Il peut nous arriver de souscrire à des mythes très nuisibles sur l’enseignement, comme les suivants :

Premier mythe : Que les « bons » enseignants exercent en tout temps le plein contrôle sur leur classe et sur leurs élèves.

Deuxième mythe : Que le comportement des élèves est un reflet de leur enseignant.

Troisième mythe :  Que nous sommes le seul responsable de l’éducation d’un élève.

Si, en ce début d’année scolaire, vous subissez la pression de réussir et avez du mal à démontrer notre humanité, il est dur d’imaginer que vous aurez l’énergie voulue pour enseigner et vivre une bonne année. Si ce scénario vous ressemble, téléchargez ce court balado la prochaine fois que vous promènerez le chien ou travaillerez dans le jardin : « Good Teacher – Bad Myths » (anglais).

Dans les manchettes
À mesure que les enseignants et enseignantes préparent la nouvelle année scolaire en Ontario, le nouveau premier ministre et son adjoint ont annoncé l’abolition du programme d’éducation sexuelle dans les écoles élémentaires. Cette décision a semé la confusion et l’incertitude quant aux attentes vis-à-vis le personnel enseignant et à ce qui est « inclus » et « exclus ». Les connaissances et pratiques professionnelles des enseignants ainsi que leur engagement à créer des classes inclusives ne sont plus pas reconnus. À mesure qu’on en apprend davantage sur les nouvelles politiques sur les enfants et l’éducation, nous devons être conscients des effets sur les enseignants et les écoles. Jetez un coup d’œil sur l’article de Kathy Hibbert, Ph. D., chef de file et l’un des partenaires clés de la famille Enseignez la résilience, pour voir ce dont les classes d’aujourd’hui ont besoin, selon elle : https://www.icrc.uwo.ca/media/trust_teachers.html (anglais)


Nous tous, à Enseignez la résilience, vous souhaitons une bonne année scolaire et espérons qu’elle vous comblera de santé, de joie et de satisfaction. Revenez-nous voir souvent – pour des ressources et des idées. Nous ferons bientôt appel à vous pour nous aider à concevoir notre collectivité de la pratique et à élaborer notre espace commun. Restez aux aguets et portez-vous bien!

 

Susan Rodger, PhD., C. Psych.

Psychologist and Associate Professor,
Counselling Psychology Program, Faculty of Education,
Western University