Connexion

Congrès national d'EPS

Discours liminaire

Website%20pic%20Ted%20Nolan%201.jpg

Ted Nolan

Olympien, joueur et entraîneur officiel de la LNH, modèle de rôle autochtone et conférencier motivateur

Ted Nolan est né en 1958 dans la Première Nation de Garden River dans le nord de l’Ontario. Le troisième plus jeune d’une famille de douze enfants vivant dans une maison sans électricité et sans plomberie, Ted a appris la résilience de ses parents Stan et Rose. 

Ted a grandi en jouant au hockey mineur à Sault Ste. Marie et a été recruté dans la LNH en 1978 par les Red Wings de Detroit.  Après un bref séjour avec l’organisation des Red Wings, qui l’a vu lever la Coupe Calder avec sa ligue mineure affiliée, Ted a été échangé aux Penguins de Pittsburgh où il a joué 78 joutes de la LNH avant que sa carrière prenne abruptement fin après une grave blessure au dos à 26 ans. 

Suivant sa retraite du hockey professionnel comme joueur, Ted a accepté un poste d’entraîneur à Sault Ste. Marie. Depuis, il a mené une brillante carrière comme entraîneur à tous les niveaux du hockey professionnel et amateur. Ted a reçu le Prix Jack Adams de l’entraîneur de l’année de la LNH en 1997 après avoir amené les Sabres de Buffalo au premier rang de la Division du nord-est.

Ted Nolan a eu autant d’impact sur terre que sur glace. Il a été un inspirant chef  de file au niveau de la communauté autochtone et a influencé la vie de milliers de jeunes élèves des Premières Nations grâce à sa fondation philanthropique. Son but consiste à encourager les jeunes autochtones à poursuivre leurs études pour améliorer leurs perspectives d’avenir. La Bourse commémorative Rose Nolan de la fondation verse 5 000 $ aux jeunes étudiantes autochtones qui font preuve d’excellence au niveau des études, du sport et de l’engagement communautaire. Avec l’aide de ses fils, Ted Nolan a inauguré, en 2013, l’école de hockey 3|NOLANS à l’intention des jeunes des Premières Nations. Grâce aux efforts de l’école en vue d’encourager les jeunes autochtones à perfectionner leurs compétences au hockey et à poursuive leurs études, ils ont touché la vie de plus de 1 000 jeunes, les aidant à vivre une vie saine et active et à devenir des chefs de file dans leur milieu.

Aujourd’hui, Ted Nolan croit que la fierté, la force et la volonté de rêver constituent les pierres angulaires de la réussite. Avec sa conjointe Sandra et ses deux fils, Brandon et Jordan, il rêve d’autonomie autochtone et d’un jour où les Premières Nations prendront toute la place qui leur revient au sein du Canada.

 

Allocution savante

Website%20pic%20Paul%20Wright.jpg

Paul Wright, Ph. D

Université de Northern Illinois

Paul Wright a obtenu sa maîtrise et son doctorat sous l’égide et le mentorat de Don Hellison à l’Université de l’Illinois de Chicago. À l’heure actuelle, Paul Wright, Ph. D., est professeur d’engagement présidentiel à l’Université de Northern Illinois ainsi  que chaire professorale dotée EC Lane et MN Zimmerman en pédagogie au département de kinésiologie et d’éducation physique. C’est un expert internationalement reconnu au niveau du modèle pédagogique sur l’enseignement des responsabilités personnelles et sociales.

Son domaine d’études est très appliqué et porte sur des domaines comme le développement des jeunes, l’apprentissage social et émotif et le sport au service du développement. Dans une gamme de contextes, il s’intéresse aux pratiques exemplaires pour l’enseignement de compétences personnelles et sociales transférables aux enfants et aux jeunes ainsi qu’à l’aide aux enseignants et aux entraîneurs pour intégrer ces pratiques à leur travail. Ses recherches portent aussi sur l’évaluation de politiques et de programmes associés au sport et à l’activité physique chez les jeunes. L’impact et la qualité de son travail lui ont valu un Prix Fulbright pour la recherche, un Prix du professeur invité Erasmus Mundus de l’Union européenne, un Prix des anciens distingués de l’Université de l’Illinois, un prix du mentor de l’année de SHAPE America et une chaire honoraire à l’Université d’Edinburgh.

Ses travaux ont été financés par divers organismes, comme le Département d’État des États-Unis, la Fondation Robert Wood Johnson et l’Association nationale américaine pour les sports et l’éducation physique. Compte tenu de sa réputation, il a été invité à fournir des avis sur des projets de l’UNESCO, de la Fondation Laureus, du British Council, d’Active Schools U.S. et d’autres.

À l’heure actuelle, il participe à des collaborations et à des projets internationaux dans divers pays, y compris le Belize, le Canada, la Finlande, la Nouvelle-Zélande, le Portugal, l’Écosse, l’Espagne et le Sri Lanka.

 

Discours d’ouverture

Pierre%20Lavoie%201.jpg

Pierre Lavoie

Conférencier, athlète Ironman, partisan de l'activité physique et cofondateur du Grand défi Pierre Lavoie

Pierre Lavoie est né à L'Anse–Saint–Jean, en 1963.

Avec sa conjointe, Lynne Routhier, ils ont eu quatre enfants dont deux sont décédés de l’acidose lactique, une maladie héréditaire orpheline fréquente dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais rare ailleurs dans le monde.  Laurie est décédée en 1997 à l’âge de 4 ans et Raphaël est décédé en 2000 à l’âge de 20 mois.

L'année où Raphaël voit le jour, en 1998, dix autres enfants dans la région naissent atteints d'acidose lactique. Pierre se dit qu'il ne peut plus laisser cette maladie faire des ravages sans rien faire. Il mobilise toutes ses énergies pour sensibiliser les gens de sa région à cette maladie mortelle et pour financer la recherche médicale. D'athlète déterminé qu'il avait été jusque-là, Pierre devient un athlète engagé.

En 1999, il lance le premier Défi Pierre Lavoie au Saguenay–Lac–Saint–Jean (650 km de vélo en 24 heures), un exploit qu'il répètera à trois reprises. Grâce à son défi, Pierre réussit à recueillir les fonds nécessaires pour mettre en place une équipe de chercheurs multidisciplinaire à l'Université du Québec à Chicoutimi. Des avancées importantes sont réalisées et le gène responsable de l'acidose lactique est finalement trouvé en 2003. Un test de dépistage est aussi mis au point, offrant ainsi de l'espoir aux futurs parents.

Sa rencontre avec Germain Thibault en 1999 est déterminante. Tous deux s'investissent corps et âme dans un projet ambitieux pour sensibiliser les élèves de niveau primaire de la province, et la population en général, à adopter de saines habitudes de vie. Lancé en 2008, le Grand défi Pierre Lavoie connaît un franc succès.

Bien qu'il ait ajouté plusieurs cordes à son arc au fil des années – conférencier, vulgarisateur scientifique, porte–parole, personnalité médiatique – Pierre demeure avant tout un farouche compétiteur dans l'âme. En 2013, il participait à son dixième Ironman d'Hawaii, terminant 2e dans sa catégorie. À ce jour, il aura remporté cette compétition à trois reprises.

Pierre sait mettre à profit son parcours remarquable pour motiver les gens. Par son histoire exceptionnelle, sa force incroyable et ses talents de communicateur, il nous transmet immanquablement son énergie créatrice et nous convainc qu'il est toujours possible de surmonter les défis si on leur fait face avec la bonne attitude. Il incarne à lui–même une leçon de courage, de dépassement de soi et de respect.