Connexion

Blogue

La rentrée scolaire - Votre cerveau sous l’emprise de l’EP

L’année scolaire bat déjà son plein, et nous avons tous trouvé notre rythme de croisière pour progresser à travers la journée d’enseignement. Or, il est fort possible que l’un des principaux et des plus formidables outils que nous possédons passe largement inaperçu, tout en nous aidant dans cette danse merveilleuse que nous menons chaque année : je parle ici de votre cerveau sous l’emprise de l’EP. Que vous soyez en première, en dixième ou en dernière année de votre carrière d’enseignant, votre cerveau sous l’emprise de l’EP a énormément de potentiel pour favoriser le succès des élèves que nous enseignons chaque jour.

J’écris cet article à la maison, en compagnie de mon nourrisson, qui a 5 mois. J’apprécie cette période, avec sa part de joie qui est le propre d’un nouveau parent, et pourtant, je ne perds jamais de vue le monde de l’éducation physique. Je continue à suivre les développements et les activités dans le domaine, Et cela m’a amenée à me demander : comment est mon cerveau sous l’emprise de l’EP : comment agit-il, comment se manifeste-t-il, et quels en sont les effets sur ma vie quotidienne?

Réfléchir : comment continuer à offrir un programme d’éducation physique de qualité?

« Vous avez probablement expérimenté le même phénomène : par une belle journée d’été, à la plage avec vos proches, vous avez observé des étrangers qui prenaient part à un jeu agréable, à quelques pas de votre serviette de plage. Vous vous êtes joint à la partie, vous vous êtes vraiment plu, et immédiatement vous avez commencé à penser aux moyens par lesquels vous pourriez incorporer ce même jeu dans votre programme scolaire. »

Cette nouvelle expérience de ne pas rentrer à l’école, de ne pas être présente dans la salle de classe pour les premières journées grisantes de l’année scolaire, m’a amenée à me demander si mon cerveau est sous l’emprise de l’EP d’une manière suivie et constante, sauf que parfois cette emprise est moins sensible, reléguée au deuxième plan? Absolument! Vous avez probablement expérimenté le même phénomène : par une belle journée d’été, à la plage avec vos proches, vous avez observé des étrangers qui prenaient part à un jeu agréable, à quelques pas de votre serviette de plage. Vous vous êtes joint à la partie, vous vous êtes vraiment plu, et immédiatement vous avez commencé à penser aux moyens par lesquels vous pourriez incorporer ce même jeu dans votre programme scolaire. Autre scénario : en parcourant votre fil Twitter, vous avez vu un clip vidéo d’une activité, publié par un autre enseignant d’EP, et vous avez tout de suite eu envie de l’inclure dans votre propre programme. C’est exactement ce que j’ai fait lorsqu’EPS Canada a sorti son programme Bouger, réfléchir, apprendre pour le football. Heureusement, la date prévue de mon retour de congé parental correspond parfaitement avec le module de Jeux de territoire (en appliquant le modèle Apprendre et comprendre par le jeu) au printemps, et j’ai hâte de l’incorporer dans mon programme.

The newness of a school year in the fall comes with some reflection on your PE programming. The transition back to the Monday-to-Friday teaching schedule, a new group of students, a fresh, fall feeling is all around. Do you stick with your tried-and-true practises in assessment and program delivery? Do you try to shake things up? What school and district goals are set, and how can you meaningfully incorporate them into your program? While the proverbial wheel does not need to be reinvented, it is helpful to review and fine-tune your program to ensure it is of quality, and meeting the needs of your learners. Similar to tuning your bicycle, or having your vehicle taken in for maintenance, this process is a healthy way to continue delivering a quality physical education program throughout your career.

Réorienter l’attention : qu’est-ce qui vous pousse à continuer? / qu’est-ce qui vous fait évoluer comme individu?

« La réflexion suivie, tant sur le plan officiel, dans les programmes d’évaluation de performance avec votre employeur, que sur le plan informel, dans le dialogue interne avec vous-même à la suite de chaque leçon ou module, aide à renouveler les approches, les contenus et les pratiques. »

Le simple fait de rester en contact, que ce soit virtuellement ou en personne, est un moyen utile pour maintenir non seulement un bon élan, mais également un bon niveau de qualité dans les programmes que vous encadrez, tout au long de votre carrière. La réflexion suivie, tant sur le plan officiel, dans les programmes d’évaluation de performance avec votre employeur, que sur le plan informel, dans le dialogue interne avec vous-même à la suite de chaque leçon ou module, aide à renouveler les approches, les contenus et les pratiques. Les liens tissés par la voie du perfectionnement professionnel sont particulièrement utiles en ce qui concerne l’amélioration suivie des programmes d’éducation physique. De quelles occasions de PP disposez-vous au cours de l’année : sur place, à l’échelle provinciale ou nationale? Beaucoup de provinces organisent un congrès annuel d’éducation physique, et EPS Canada s’associe avec un organisme provincial chaque année pour monter un congrès national. L’un des grands bienfaits de la participation à un congrès national est que c’est une occasion de réfléchir, renouveler les idées et approches, et retrouver des collèges des quatre coins du pays, voire de l’étranger! J’ai peut-être un parti-pris puisque je suis une native de la Côte Est, mais les provinces Atlantique sont renommées pour les fruits de mer et la beauté des paysages, en n’importe quelle saison de l’année!

Relancer : qu’est-ce qui vous aide à recharger vos batteries?

Kaelin%202.png
Retrouver des collègues, des mentors et des amis au Congrès annuel TAPHE NS

Tout comme on doit apprendre à maintenir son équilibre sur une bicyclette, il faut faire pareil avec la vie professionnelle et personnelle. Je suis fortement en faveur du bien-être personnel et professionnel. L’attention à la santé personnelle vous aide à donner le meilleur de vous-même, dans la salle de classe et ailleurs. Le questionnement réfléchi que nous employons dans nos programmes d’éducation physique peut nous aider dans la vie personnelle aussi. Est-ce que j’observe la même routine tout le temps? Est-ce que cela marche pour moi et pour mon bien-être? Sur quels aspects de ma vie personnelle devrais-je me pencher en vue de trouver un meilleur équilibre? L’importance et la valeur de poursuivre des activités physiques tout au long de la vie est un savoir-faire que nous espérons inculquer à nos élèves. Nous reconnaissons, nous prônons à chaque jour l’importance et la valeur de l’activité physique dans la vie, et il importe de nous rappeler que nous devrions rester actifs nous-mêmes aussi, pour veiller à notre propre santé. L’épuisement professionnel sévit chez le personnel enseignant, nous le savons tous, et c’est un écueil que bon nombre d’entre nous devons affronter à un moment ou un autre, donc tout effort de garder une longueur d’avance sur ce problème est d’un grand bénéfice, non seulement pour nous-mêmes personnellement, mais pour tous les gens dans nos cercles personnels ou professionnels. Pour ma part, j’aime aller au gymnase pour une séance d’exercice intensive, ou bien faire une randonnée dans la grande nature, en compagnie de ma petite famille. Quelles sont vos propres stratégies pour recharger vos batteries?

Votre cerveau sous l’emprise de l’EP est un puissant outil et une ressource précieuse à laquelle vous pouvez faire appel tout au long de votre carrière. Pierre qui roule n’amasse pas de mousse : le simple fait de maintenir ce « flux » d’éducation physique dans le cerveau nous aidera à rester au courant des pratiques, encadrer des programmes d’éducation physique de qualité, et répondre aux besoins de notre groupe diversifié d’élèves. Toute activité d’autoréflexion, toute activité de développement personnel ou de perfectionnement professionnel, aussi modeste soit-elle, pourrait apporter des bénéfices importants. Pensez aux moyens de cultiver ces aspects de votre vie durant l’année scolaire. J’espère vous retrouver dans l’Île-du-Prince-Édouard, au mois d’avril prochain, ou vous croiser sur une autre plateforme où nous pourrons nous entretenir.

 

Biographie de l’auteure :

Kaelin Tingley est une enseignante d'éducation physique d'école intermédiaire à Milford, N.-É. Elle est une grande défenseuse des bénéfices de l'éducation physique, du leadership et des possibilités de faire du sport dans le contexte scolaire. Quand elle n'est pas dans la salle de classe, Kaelin se plaît à entraîner dans des programmes de patinage pour débutants et patinage intensif. Kaelin est présentement en congé de maternité, à la maison avec son fils, Judson.