résultats pour

sujet

  • toxicomanie
  • anxiété
  • apprentissage encourageant
  • bien-être
  • épuisement professionnel
  • dépression
  • trouble de l'alimentation
  • intelligence émotionnelle
  • pleine conscience
  • réduction de la stigmatisation
  • résilience
  • stress
  • suicide
  • traumatisme

catégorie

  • aide / appui aux élèves
  • autosoins à l'intention des enseignantes et enseignants
  • gestion / administration
  • matériel des élèves

année

  • M
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • ne s'applique pas

ressource

  • application mobile
  • balado
  • livre
  • document
  • fiche de conseils
  • infographie
  • présentation
  • programme
  • résumé de recherche
  • site Web
  • vidéo
  • webinaire
Résultats trouvés :

Faites une Différence : Partagez

Vous ou votre école avez à cœur la promotion de la bonne santé mentale auprès des élèves et du personnel de l’école?

Share2Care

Faites une différence : partagez est une initiative de mobilisation en santé mentale qui cerne les pratiques prometteuses adoptées dans différentes régions du pays dans le but de partager davantage et d’inspirer d’autres à mettre en œuvre des programmes au sein de leur classe et/ou leur collectivité. Dans le cadre du programme Enseignez la résilience d’EPS Canada, Faites une différence : partagez vise à reconnaître et partager des pratiques innovatrices, prometteuses et uniques en leur genre que les écoles ont adoptées en matière de la santé mentale et qui ont un effet positif sur les élèves, le personnel enseignant ou les deux.

Notre campagne de 2018 a attiré plus de 224 candidatures des quatre coins du Canada. En ce sens, la réponse a été exceptionnelle et il est clair que les écoles canadiennes sont fortement engagées à promouvoir la santé mentale.

Nous sommes heureux de dévoiler les noms des bénéficiaires des bourses de notre campagne 2018 Faites une différence : partagez et de faire valoir leurs pratiques. En tout, cinq écoles recevront chacune des fonds de 2 000 $ à investir dans le soutien suivi des pratiques prometteuses en santé mentale. Voici les écoles retenues pour 2018.

 


 

Center for Learning Alternatives - Prince George, Colombie-Britannique

BC%20school%20(Sue%20MacDonald)%20FINAL.jpg

 

Le Centre for Learning Alternatives est une école secondaire alternative de troisième niveau. C’est une école informée par le traumatisme. À ce titre, tout le travail qui s’y fait s’inscrit dans cette perspective. La population de l’école réunit surtout des jeunes à risque dont 65 % sont de souche autochtone. Beaucoup d’entre eux vivent dans une situation d’extrême pauvreté. Pour être accepté dans cette école, l’élève doit avoir épuisé toutes ses ressources dans le système scolaire ordinaire, doit être à risque de décrocher et doit avoir besoin d’un soutien intensif, incluant des initiatives de santé mentale. Plus de la moitié des élèves ont un diagnostic clinique établi et bon nombre d’autres sont atteints de troubles non diagnostiqués.

 

École communautaire Churchill —La Ronge, Saskatchewan

Churchill%20Community%20FINAL.png

 

L’école communautaire de Churchill accueille des élèves de la 7e année à la 12e année à La Ronge, Saskatchewan. L’école compte une population de 550 élèves, dont 90 % sont des membres des Premières Nations ou des Métis. Au fil des quatre dernières années, la collectivité a pleuré trois suicides. L’école faisait appel à un travailleur social pour répondre aux besoins de sa population, mais à la suite des suicides, un deuxième travailleur social y a été affecté. Deux élèves du secondaire ont demandé au conseiller de l’école de créer un groupe de soutien par les pairs pour soutenir davantage les élèves. Dix élèves ont reçu une formation de bénévole d’entraide en janvier 2018 et six autres élèves vont suivre cette formation cet hiver.

 

École intermédiaire Don Mills — Toronto, Ontario

Don%20Mills%20school%20FINAL.jpg

 

L’école intermédiaire de Don Mills (EIDM) est située dans le quartier Don Mills de la ville de Toronto, Ontario. Cette école compte 409 élèves de la 6e année à la 8e année. Elle partage un campus avec l’école secondaire Don Mills Collegiate Institute et sa population étudiante est très diversifiée, composée d’élèves de différentes cultures qui parlent une variété de langues à la maison. De plus, cette école compte une proportion élevée d’élèves qui présentent une difficulté d’apprentissage : 26 % des élèves ont un plan d’enseignement individualisé (soit 105 PEI au total). La majorité des élèves arrivent par la voie de neuf écoles primaires et certains doivent parcourir une distance considérable afin de participer au programme Cyber Arts.

 

École publique de Knollwood Park — London, Ontario

Knollwood%20FINAL.jpg

 

L’école publique de Knollwood Park a une importance historique dans le quartier d’East London. Il s’agit de l’une des plus anciennes écoles de la région, ayant ouvert ses portes en 1920 sous forme d’un bâtiment à deux salles surnommé « Cabane de la Croix-Rouge ».  À l’heure actuelle, l’école compte 260 élèves de la maternelle à la huitième année. Le conseil scolaire maintient un classement comparatif des écoles basé sur les variables démographiques. La plupart de ces paramètres révèlent que l’école de Knollwood Park se classe dans les 25 premiers % sur le plan des facteurs de risque. À titre d’exemple, sa note est de 92 % cent en revenu moyen du ménage (revenu le plus bas), de 97 pour cent en familles monoparentales, de 85 pour cent en chômage et de 91 % en immigrants récents.

 

École secondaire rurale de New Germany (en partenariat avec l’école élémentaire de New Germany) — New Germany, Nouvelle-Écosse

NS%20school%20FINAL.jpg

 

L’école secondaire rurale de New Germany est une petite école qui accueille 330 élèves de la septième année à la douzième année. Dans ce comté, un élève sur cinq vit dans la pauvreté, se présente à l’école sans avoir bien mangé, et compose avec l’hiver sans vêtements adéquats. L’incidence de ces circonstances sur l’éducation des enfants dépasse l’entendement, et pis encore, ce phénomène ne fait que désavantager encore plus les familles, déclenchant un cycle de troubles de santé physique et mentale et de difficultés financières dans le milieu.

 


 

Si vous, votre école ou votre conseil ou commission scolaire a mis sur pied une initiative axée sur la santé mentale qui semble avoir un impact positif sur la santé mentale des élèves ou du personnel scolaire, nous aimerions en entendre parler.

Une campagne de

EPS-LOGO%402x_fr.png

Presenté par :

FR-Co-operators%20with%20tagline.png