type

  • Article de fond
  • Podcast
  • Recherche

theme

  • Activité instantanée
  • Alphabétisation alimentaire
  • Apprentissage en plein air
  • Apprentissage physiquement actif
  • Apprentissage socio-émotionnel
  • Apprentissage transversal
  • Approche basée sur des modèles
  • Collectivité d'EPS
  • Communautés scolaires saines
  • Compétences fondamentales en matière de mouvement
  • Éducation à la danse
  • Littératie numérique
  • Éducation à la santé
  • Éducation financière
  • Éducation physique
  • Éducation sexuelle
  • Leadership éducatif
  • Équité, diversité et inclusion
  • Formation des enseignants
  • Santé mentale
  • Usage de substances psychoactives
  • Vérité et réconciliation

Search Results

SORT BY:

5 façons de créer des espaces plus sûrs pour les jeunes queers et trans dans les cours d'éducation physique et de santé

14 mai 2024
Une jeune personne portant un drapeau arc-en-ciel et affichant un sourire confiant et contagieux.

À l'approche du 17 mai, Journée internationale contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie (IDAHOBIT), l'appel à l'action pour protéger les jeunes 2ELGBTQI+ n'a jamais été aussi urgent. Fournir une éducation complète en matière de santé sexuelle et promouvoir des environnements d'apprentissage plus sûrs et inclusifs est une bouée de sauvetage pour les étudiants queers et trans, en raison de la montée de la haine anti-2ELGBTQI+ et des changements de politiques régressives qui balayent le Canada. Nous reconnaissons que les enseignants d'éducation physique et à la santé (EPS) veulent promouvoir la sécurité pour tous les élèves. Nous comprenons qu'il peut être difficile de le faire, surtout dans le climat politique actuel. Il est toutefois essentiel de se tenir au courant de l'évolution des informations relatives à la communauté 2ELGBTQI+ et d'apprendre les meilleures pratiques pour soutenir les élèves 2ELGBTQI+, en particulier lorsque vous offrez des possibilités d'EPS et d'activité physique (AP) accueillantes et inclusives et que vous favorisez un sentiment d'appartenance au sein de votre communauté scolaire.
 
Au cours des trois dernières années, notre organisation, Wisdom2Action (W2A), a dirigé la mise en œuvre du projet SAFER (Safer Access for Everyone in the Rainbow - Accès plus sûr pour tous dans l'arc-en-ciel). SAFER est un projet national de renforcement des capacités qui a fourni une formation pour aborder et prévenir la violence basée sur le genre (VBG) à l'encontre des jeunes 2ELGBTQI+. Nous avons formé des enseignants et des administrateurs d'écoles de tout le pays, ainsi que des représentants d'organisations qui s'occupent des jeunes et/ou fournissent des services à la communauté 2ELGBTQI+. Nous avons également organisé des réunions régionales et nationales de mobilisation des connaissances.
 
Cet article est un résumé de notre travail de renforcement des capacités avec les éducateurs dans le cadre du projet SAFER. Nous y avons compilé 5 façons de créer des espaces d'EPS/PA plus sûrs pour les jeunes queers et trans, tirées des fiches de conseils disponibles sur https://saferproject.ca/fichedeconseils/ . Ces 5 étapes sont simples, mais incroyablement importantes pour améliorer le bien-être, la santé et les résultats sociaux des élèves 2ELGBTQI+, et pour prévenir et traiter la violence liée au sexe dans la salle de classe. 

Élèves levant la main dans une salle de classe

1) Favoriser l'inclusion dans la planification des cours

Ces dernières années, des changements positifs ont été apportés à de nombreux programmes d'études provinciaux et nationaux en matière de santé sexuelle, avec l'ajout de sujets tels que l'apprentissage socio-émotionnel, la vie active, la compétence en matière de mouvement et les modes de vie sains. Pour favoriser l'inclusion des personnes queer et trans dans votre classe sur ces sujets, incorporez dans vos plans de cours un langage et des exemples affirmant les identités 2ELGBTQI+. Voici quelques moyens simples d'intégrer ces éléments dans votre pratique d'enseignement :

  • Organisez des conversations sur l'importance de l'utilisation correcte des pronoms dans la classe et faites-en une pratique récurrente lorsque vous animez les présentations
  • Promouvoir un environnement d'apprentissage plus sûr en normalisant le fait de commettre des erreurs honnêtes en matière d'identité de genre, de sexualité et d'utilisation des pronoms. En montrant comment réagir et agir lorsqu'une erreur est commise, vous contribuerez à éliminer les obstacles qui empêchent d'aborder les sujets 2ELGBTQI+ en classe. 

2) Promouvoir une représentation diversifiée en classe

Les jeunes 2ELGBTQI+ méritent de se voir reflétés dans le contenu des cours, en particulier à travers un apprentissage qui met l'accent sur la résilience, la chefferie et la joie des personnes queer et trans. Nous savons que les mauvais états de santé et les problèmes sociaux des jeunes 2ELGBTQI+ sont liés aux brimades, à l'homophobie et à la transphobie, mais nous devons nous éloigner d'une vision déficitaire des identités 2ELGBTQI+. Cela revient souvent à se concentrer uniquement sur les stéréotypes négatifs concernant nos communautés, ou à ne présenter que des statistiques montrant des résultats médiocres en matière de santé.
 
Les jeunes 2ELGBTQI+ devraient se considérer comme des chef(fe) dans la remise en question des normes sociales relatives à l'expression du genre et à la sexualité, et nous, en tant qu'éducateurs, devrions mettre l'accent sur des exemples historiques (disponible en anglais uniquement) de ce travail dans nos salles de classe. Voici quelques exemples de la manière de promouvoir une représentation diversifiée dans la salle de classe :

  • Mettre en lumière des histoires (disponible en anglais uniquement) de joie et de chefferie queer et trans à travers l'histoire, en mettant l'accent sur des exemples locaux.
  • Mettre en œuvre une perspective intersectionnelle dans votre pratique d'enseignement et démontrer comment les systèmes de pouvoir au sein de la société se chevauchent souvent pour produire un accès inégal aux ressources et aux services au sein de la société.  

3) Lutter contre la haine, le harcèlement et les brimades anti-2ELGBTQI+

Lorsque la haine, le harcèlement et l'intimidation à l'encontre des jeunes 2ELGBTQI+ (également connus sous le nom de violence liée au genre) se produisent dans la salle de classe, le gymnase, les couloirs, les vestiaires, les toilettes ou d'autres espaces de l'école, la réaction des enseignants constitue l'un des moyens les plus efficaces de prévenir les conséquences négatives sur la santé des élèves queers et transgenres. Il existe toute une série de façons intentionnelles et respectueuses des traumatismes d'intervenir lorsqu'on est témoin de violence liée au sexe, mais la directive clé pour les éducateurs est de ne pas hésiter à agir, même si vous êtes novice en matière de questions liées à l'identité sexuelle et à l'identité de genre. Voici quelques moyens simples d'être un spectateur actif dans ces situations :

  • Interrompre le discours haineux en disant : « Ces mots sont blessants et bouleversants à entendre ».
  • En demandant à l'orateur « Que voulez-vous dire par là ? », on peut souvent l'obliger à expliquer ses paroles sur le moment. 
  • Vous pouvez brièvement prendre des mesures pour éduquer l'orateur ou corriger ses propos en lui demandant s'il connaît l'histoire ou le contexte des termes qu'il utilise.
  • Prenez toujours des mesures pour contacter les élèves présents dans l'espace qui pourraient être blessés par ce discours. 

Voici quelques conseils pour aborder de manière plus formelle la question de la violence liée au sexe à l'encontre des jeunes 2ELGBTQI+ :

  • Réitérer la politique de l'école/du conseil scolaire en matière de comportement approprié à l'école et de conséquences ; et/ou,
  • Sensibiliser les administrateurs à la révision et à la mise à jour de la politique de l'école ou du conseil scolaire.
  • Demander des opportunités de développement professionnel pour le personnel et les élèves afin de créer un environnement scolaire plus sûr. 

4) Apprendre à repérer et à combattre la désinformation

Apprendre à identifier et à traiter la désinformation dans votre classe est une tâche ardue. Les auteurs des campagnes de désinformation ciblent spécifiquement les plateformes fréquentées par les élèves qui sont encore en train d'apprendre à maîtriser les médias. Une bonne pratique à utiliser et à enseigner aux élèves consiste à se demander si les informations sur les personnes et les communautés 2ELGBTQI+ sont présentées comme : 

  • un « choix », ce qui peut se traduire par « est-ce que c'est à la mode d'être gay aujourd'hui ? ». Vous pouvez répondre à cette question en soulignant que l'amélioration de la sécurité des personnes 2ELGBTQI+ a permis à certaines d'entre elles d'être plus à même d'être ce qu'elles sont ;
  • si les personnes queer et trans sont « confuses » ou souffrent d'une maladie mentale, ce qui peut être exprimé par « mon enfant est confus et ne devrait pas prendre des décisions qu'il ne peut pas annuler ». Vous pouvez répondre à cette question en vous référant aux normes de soins de la World Professional Association for Transgender Health (WPATH) / Association mondiale des professionnels pour la santé transgenre (disponible en anglais uniquement) ; et/ou, 
  • si les sujets sont considérés comme « inappropriés » pour la classe, ce qui peut se traduire par « mon enfant ne devrait pas suivre ce cours, il est trop jeune pour apprendre ce contenu ». Vous pouvez répondre à cette question en demandant ce que le(s) parent(s) ou le(s) tuteur(s) sait(nt) du programme d'études et en expliquant que ce programme d'études doit être enseigné dans les écoles en vertu d'un mandat provincial. 

Il s'agit là de signaux d'alerte communs auxquels il faut sensibiliser les élèves, car ces pratiques cherchent à appliquer une lentille déficitaire aux identités 2ELGBTQI+.

deux jeunes gens portant un drapeau arc-en-ciel dans le dos

5) Promouvoir et proposer des options tenant compte des spécificités de chaque genre afin d'accroître la participation à l'éducation et à la santé des jeunes.  

Une étape importante vers l'inclusion des élèves bispirituels, trans, non binaires ou agenre a été l'abandon du regroupement des élèves sur la base d'un genre binaire lorsqu'il s'agit de cours d'EPS, de programmes d'activités physiques et de sport. Nous pouvons aller plus loin en passant d'espaces neutres en termes de genre (ou mixtes) à des espaces affirmant le genre. Comment pouvez-vous faire cela ?

  1. Proposer des options neutres (ou mixtes) par défaut.
  2. Créer des espaces où les étudiants queer et trans peuvent avoir la possibilité d'explorer les cours d'EPS dans un environnement sûr (c'est-à-dire choisir s'ils veulent être dans un cours d'EPS genré). 

Nous reconnaissons que la modification de la structure des cours proposés découle souvent de décisions de l'administration ou du conseil scolaire et qu'elle n'est généralement pas du ressort de l'éducateur d'EPS. Cependant, il existe d'autres moyens pour les enseignants d'EPS de créer et de promouvoir des espaces d'affirmation du genre, comme par exemple

  • Permettre aux élèves de jouer dans l'équipe de leur choix ;
  • Ne pas exiger des élèves qu'ils portent des uniformes et, au contraire, qu'ils portent des vêtements dans lesquels ils se sentent à l'aise,
  • Normaliser les salutations non sexistes et cesser d'appeler les groupes « filles et garçons » ou « gars » pour les remplacer par « les élèves » ou « tout le monde ». 

Les meilleures pratiques ci-dessus ne sont que quelques moyens d'intégrer les perspectives et stratégies 2ELGBTQI+ dans la création d'espaces plus sûrs dans votre classe d'EPS et votre environnement scolaire. Pour découvrir d'autres stratégies, étapes tangibles et techniques qui s'appuient sur les 5 façons de créer des espaces plus sûrs, cliquez ici :

Ressources supplémentaires d'EPS Canada : Ressources d'apprentissage professionnel d'EPS pour soutenir les élèves de genre et de sexe different :

Collaborateurs
 
Sreya Roy (elle/elle) est une chargée de projet de Wisdom2Action basée sur le territoire du Traité 19 (Brampton, Ontario). Son travail est guidé par les besoins et les expériences des jeunes 2ELGBTQI+, et elle est passionnée par la promotion d'espaces où ils peuvent diriger, guérir et cultiver un sentiment d'appartenance.
 
Dennis Stuebing (il/lui) est directeur et copropriétaire de Wisdom2Action. Il vit et travaille sur le territoire traditionnel et non cédé des Mi'kmaq à Pinoek, Mi'kma'ki (Kentville, Nouvelle-Écosse). Le travail de Dennis s'inscrit dans le cadre d'un engagement en faveur des droits des enfants et des jeunes, tels qu'ils sont inscrits dans la Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant.    
 
Wisdom2Action (W2A) est un cabinet de conseil qui s'est engagé dans une démarche d'entreprise sociale et qui travaille avec des clients et des partenaires pour faciliter le changement et renforcer les communautés.  W2A fournit une variété de services traitant de questions thématiques, principalement axées sur la justice de genre et l'inclusion 2ELGBTQI+, les droits de l'enfant et l'engagement des jeunes, ainsi que la santé mentale et l'utilisation de substances psychoactives.  De plus amples informations sur W2A sont disponibles à l'adresse suivante : www.wisdom2action.org

POSTES RÉCENTS

La photo montre des élèves en train de faire du canoë sur un lac paisible, le sourire aux lèvres.
Partager les expériences d'enseignement : Les avantages des partenariats internationaux dans la formation des enseignants
[ Article de fond ] Il y a beaucoup à apprendre en regardant au-delà de nos frontières grâce à la mise en place de partenariats internationaux qui peuvent soutenir le développement professionnel, la pratique et la pédagogie, les philosophies d'apprentissage et d'enseignement, ainsi que les amitiés de chacun. Cet article fait partie d'une série de trois articles sur deux programmes de formation des enseignants, l'Université des sciences appliquées de Norvège occidentale (USAN) en Norvège et l'Université Mont-Royal (URM) à Calgary, qui collaborent dans le domaine de l'éducation physique et de plein air dans le cadre de la formation des enseignants.
Authored by: Torbjørn Lundhaug
La photo montre une personne pratiquant la pleine conscience.
Vacances d'été : Un temps pour intégrer et vivre des moments de repos avec 9 pratiques de pleine conscience différentes, rapides et faciles à mettre en œuvre.
[ Article de fond ] Les vacances d'été sont une excellente occasion de se détendre, de se ressourcer et de se rétablir pour se préparer à l'année scolaire à venir ! L'une des stratégies pour les enseignants d'EPS de se reposer et de s'adapter pendant l'été est de profiter de ce rythme plus lent pour commencer ou poursuivre des pratiques de pleine conscience. Cet article vous propose 9 pratiques de pleine conscience faciles à ajouter à votre trousse à outils de soins personnels.
Authored by: Brenna Wyman
Le Balado EPS Canada, Épisode 6 : Les Terres comme pédagogie
Le Balado EPS Canada, Épisode 6 : Les Terres comme pédagogie  - Une conversation avec l'école secondaire Nbisiing de la Première nation de Nipissing
[ Podcast ] Dans ce sixième épisode de notre balado, nous nous sommes entretenus avec Daniel Stevens, directeur pédagogique de la Première nation de Nipissing, et Lacy Stevens-Farrel, directrice de l'école secondaire de Nbisiing, au sujet du rôle des Terres dans la pédagogie, en particulier au sein de la Première nation de Nipissing.
Authored by: Lacy Stevens-Farrell, Daniel Stevens
Filles autochtones jouant à l'extérieur
Le sport et la réconciliation dans l'éducation physique et à la santé
[ Article de fond ] Cet article souligne l'importance d'intégrer l'éducation autochtone dans les cours d'éducation physique à la santé (EPS). Il met en évidence les principaux avantages tels que la diversité des activités physiques, les perspectives holistiques en matière de santé, le respect des normes d'enseignement et l'amélioration de la représentation. En outre, il présente des ressources et des plans de cours pour vous aider à intégrer l'éducation autochtone dans vos cours d'EPS. Cette intégration enrichit l’expérience d'apprentissage des élèves, favorise l'inclusion et soutient la vérité et la réconciliation en honorant l'histoire, les cultures et les perspectives autochtones.
Authored by: Jolene Parks
Une salle de classe remplie d'élèves qui sourient en regardant leur professeur.
Responsabiliser les éducateurs : Créer une salle de classe sûre et inclusive pour enseigner la prévention de la violence liée au sexe dans le cadre de l'éducation à la santé sexuelle.
[ Article de fond ] Le Conseil d'information et d'éducation sexuelles du Canada (SIECCAN) a créé cet article pour aider les éducateurs d'EPS à aborder la prévention de la violence fondée sur le sexe (VFS) par le biais d'une éducation complète en matière de santé sexuelle. S’appuyant sur le « Guide de l'éducateur : Lignes directrices pour intégrer la prévention de la violence fondée sur le genre dans l'éducation complète à la santé sexuelle en milieu scolaire », cet article fournit aux éducateurs en EPS des informations et des conseils pratiques sur les moyens de soutenir les étudiants et d'enseigner les thèmes de l'éducation à la santé sexuelle se rapportant à la prévention de la violence fondée sur le sexe.
Authored by: Ada Madubueze, Sex Information & Education Council of Canada (SIECCAN)
Le Balado EPS Canada, Épisode 5 :  Ce que nous savons (et ne savons pas) sur le vapotage
Le Balado EPS Canada, Épisode 5 : Ce que nous savons (et ne savons pas) sur le vapotage
[ Podcast ] Saviez-vous qu'environ 15 % des élèves du secondaire ont vapoté au cours du dernier mois et qu'environ 35 % des jeunes de 15 à 19 ans au Canada ont déjà vapoté par le passé ? Bienvenue sur le balado d...
Authored by: Ryan Fahey, Dr. Tea Rosic